La productivité étendue

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le profit est la différence entre le produit des ventes et l’ensemble des coûts qu’il a fallu engager pour réaliser ces ventes. Pour vendre, il faut des produits attractifs, répondant aux attentes des clients.

Le marketing a depuis longtemps identifié le fait que la notion de produit s’étend du produit tangible à son emballage puis aux services connexes tels que le conseil avant vente, l’assistance à l’installation ou à la mise en route, le service après-vente, l’entretien, le support technique, le financement, la reprise et le recyclage en fin de vie, etc.

Outre l’élargissement de la notion de produit vers une offre globale, cette dernière doit également répondre aux attentes nouvelles ou émergentes des consommateurs, comme le respect de l’environnement, l’éthique, la sécurité, etc.

Pour répondre à l’ensemble des attentes des clients et espérer remporter la vente, le producteur ajoute nécessairement des coûts et, par conséquent, toutes choses égales par ailleurs, dégrade sa productivité. Or, aucun fournisseur ne peut ignorer les nouvelles attentes et encore moins les nouvelles obligations réglementaires.

L’APPROCHE QCDSE

Pour être apte à la compétition, une entreprise ne peut en aucune manière négliger les attentes de ses clients, qui sont multiples, complexes et souvent implicites. Il faut maîtriser au minimum et simultanément :

  • la qualité des produits et services associés,
  • l’ensemble des coûts;
  • les délais;
  • la sécurité;
  • le respect de l’environnement.

Les trois premiers paramètres, regroupés sous le sigle QCD pour qualité, coûts, délais, sont des préoccupations déjà anciennes et désormais totalement intégrées dans le management des entreprises. La prise en compte de la sécurité et de l’environnement s’est développée plus récemment, mais prend une importance croissante et tend à enrichir le sigle QCD en QCDSE.

La maîtrise de la qualité

Dans une économie de pénurie, les besoins à combler sont tels que la qualité est rarement la préoccupation première des fabricants. Le choix étant restreint, les clients doivent se contenter de la qualité proposée. La situation change du tout au tout en situation d’abondance.
Le client ayant le choix, il recherche le meilleur rapport qualité-prix. Les concurrents doivent donc maîtriser non seulement leurs coûts mais également leur qualité.

La maîtrise des coûts

Traditionnellement, pour fixer le prix de vente d’un produit manufacturé, on additionne l’ensemble des coûts (matière, main-d’oeuvre, frais, etc.) et on ajoute la marge que l’on désire dégager, ce qui permet d’écrire l’équation :

Prix de vente = coûts + marge (équation 1)
Dès lors, pour sauvegarder sa profitabilité, chaque fabricant doit prendre en compte un prix de vente sur lequel il n’a plus de prise, car celui-ci est fixé par le jeu concurrentiel au sein du marché, et maîtriser ses coûts pour maximiser sa marge. L’équation s’écrit alors :
Prix de vente – coûts = marge (équation 2)
Pour être complet, citons encore la troisième manière d’écrire la même équation :
Prix de vente – marge = coûts (équation 3)

La maîtrise des délais

Maîtriser la qualité d’un processus, d’un produit ou d’un service est indispensable, mais plus suffisant, car les exigences des clients ont évolué.

Les clients deviennent de plus en plus exigeants à mesure que les fabricants les choient et répondent à leurs désirs, et ils ne supportent plus d’attendre.

La maîtrise de la sécurité

L’allongement de la durée de vie de la population et l’augmentation des coûts liés aux accidents et aux maladies accentuent le besoin de maîtriser gestes et postures, sécurité et ergonomie au travail, afin de conserver les salariés dans le meilleur état de santé, le plus longtemps possible.

Le respect de l’environnement

La prise en compte de l’environnement, au sens large, s’inscrit également dans une évolution de l’éthique dans les affaires, qui a donné naissance au concept de développement durable. Celui-ci est fondé entre autres sur une exploitation responsable et respectueuse des ressources naturelles, et sur la prise en compte de l’environnement.

Source: http://www.cefe-nabeul.com/20100715323/dossiers-entrepreneurs-et-managers/management/la-productivite-letenduer.html

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »